Logo Courtier et pret
Appelez-nous
09 66 89 01 35
Pour être rappelé, cliquez ici
Courtier et pret votre credit immobilierAccueil / Vos questions / Question Pratiques > A combien doit s’élever mon apport personnel ?

A combien doit s’élever mon apport personnel ?

L’apport personnel représente la somme que vous pouvez investir dans votre projet sans emprunter auprès d’un établissement bancaire. Les banques demandent en général que le montant de l’apport personnel représente 10% de la valeur du bien. Il prouve également votre implication dans le projet.

L’apport personnel est constitué de vos liquidités personnelles, de votre épargne mobilisée. Sont également considérés comme apport personnel les prêts règlementés.

Il faut savoir que les frais de notaire (environ 7 % de la valeur du bien) ne sont pas pris en charge par les prêts bancaires ordinaires. Ils doivent donc être financés par un prêt aidé ou de l’apport personnel.




• Puis-je obtenir un crédit si je n’ai pas d’apport personnel ?

Pas de panique, le fait de ne pas posséder d’épargne existante (épargne bancaire, dons, plus-value revente, etc) n’est pas rédhibitoire auprès des banques.

Dans certains cas de figure, les banques font preuve de compréhension et flexibilité.
Si vous êtes jeunes, vous n’avez pas forcément eu le temps d’épargner, les banques anticiperont l’éventuelle progression de vos revenus.
Il est bien sûr possible de conserver vos placements actuels si vous ne souhaitez pas les inclure dans votre opération de financement.
Les banques peuvent également tenir compte d’évènements personnels particuliers (problèmes familiaux, maladie, etc) qui peuvent expliquer un manque d’épargne.

En revanche, les banques seront moins indulgentes si elles constatent que vous êtes fortement dépensier et que de ce fait vous n’avez jamais réussi à constituer d’épargne.

Il faut cependant constater que les banques pratiquent des taux légèrement plus élevés en cas d’absence d’apport personnel.

 


• Puis-je bénéficier des réductions d’impôt ?

Depuis le 1er janvier 2010, la loi Scellier a remplacé les dispositifs de Robien et Borloo. Une des résultantes du principe même de l’opération est que l’apport personnel n’est pas nécessaire. En effet, ces dispositifs visent à maintenir un niveau élevé d’investissements locatifs, l’obstacle de l’apport personnel est donc pris en charge par les banques.

La loi Scellier concerne les investissements de biens immobiliers neufs destinés à la location et peut engendrer une réduction d’impôt pouvant atteindre 37 % selon le dispositif.




RAPPEL IMMEDIAT ET GRATUIT
du lundi au vendredi de 9h à 19h

POUR PLUS D'OPTIONS , CLIQUEZ ICI
Je souhaite être rappelé le

LES MEILLEURES CONDITIONS

LA MEILLEURE DECISION

+
Questions